Stand-table.jpg

Le zéro déchet, un festival et moi

Je tiens un blog. Je partage ici, avec vous, mes réalisations, mes trouvailles et mes convictions. Mais « dans la vraie vie », je suis assez discrète, timide parfois. Finalement assez peu de mes proches connaissent mon engagement écolo et mes petits pas vers le zéro déchet … Alors autant vous dire que me retrouver en pleine page de mon quotidien local et tenir un stand sur le zéro déchet sur un festival était un sacré défi !!

Tout a commencé cet été. Une toute jeune association -le grenier de Py- qui porte des valeurs positives et pleine d’espoir a souhaité mettre en place, en marge d’un festival musical, un « Village des possibles« . Un lieu où se réunissent des associations ou des particuliers porteurs d’initiatives « qui agissent chaque jour dans le but d’avoir un impact positif sur le monde qui les entoure« .

La Présidente de cette association m’a proposé d’y tenir un espace. J’ai eu envie de participer ! Oui mais … pas toute seule … Mon engagement vers le zéro déchet est une initiative très personnelle. J’agis à ma petite échelle au sein du microcosme de ma famille. Alors bien sûr que ma réflexion va au-delàs et je « fais tout ça » pour un mieux global mais je ne me voyais pas tenir un espace toute seule et expliquer aux visiteurs « regardez comme c’est bien ce que je fais chez moi« . J’ai donc proposé à une collègue-copine, engagée dans la même démarche de participer avec moi et devinez quoi : elle était d’accord !

En parallèle, j’avais contacté ma Mairie pour leur souffler l’idée de mettre en place des actions de sensibilisation auprès des commerçants pour réduire les déchets et j’avais finalement été appelée par un journaliste local qui souhaitait faire un article sur cette démarche « zéro déchet ». Là encore, je ne voulais pas que ma démarche individuelle soit mise en lumière et j’ai demandé à ce journaliste de patienter jusqu’au festival pour réaliser son article.

Voilà donc comment, le week-end dernier, je me suis retrouvée en pleine page de mon quotidien local à expliquer le pourquoi-comment de ma démarche avec une grande photo de mes bocaux, ma copine et moi au milieu de mon salon !

Et je vous propose une présentation de notre espace « Ecologie-Zéro déchet et vie de famille » sur le Village des possibles du festival Ouaille Note aux côtés d’une vingtaine d’autres villageois !

Lire la suite

desk-1574669_960_720

Comment j’ai survécu à notre folle semaine de rentrée

La rentrée scolaire peut parfois ou pour certains être synonyme de joyeux bazar : il faut se remettre dans le rythme, se réorganiser … Pour moi qui adore tout organiser ce n’est -en général- pas une période qui m’effraie plus que d’habitude. Mais, je dois reconnaître que cette rentrée 2016 représentait un sacré challenge et m’a un peu mis la pression

Je vous dresse le tableau : la rentrée en CP pour Loulou avec un  cartable commandé qui est arrivé le 31 août (Merci La Poste …), la rentrée en Petite section de Petit Loup LE jour de son anniversaire (et sa fête d’anniversaire à organiser), j’ai repris le travail à temps plein, mon mari a complètement changé de travail et donc d’emploi du temps, je participe à un super évènement dans quelques jours et j’ai donc un peu beaucoup de choses à préparer, ajoutons à cela ma minuscule participation à l’opération We Love Prema et ça fait une semaine bien complète chargée !

14102340_10154496291498236_1689988458257457095_n

Pour survivre, j’ai dû exploiter à fond mes outils d’organisation familiale.

Lire la suite

20160817_185818.jpg

Nos steaks végétariens [mes menus rapides du soir]

Parce que qu’il y a déjà longtemps que nous avons réduit notre consommation de viande, nos repas du soir sont toujours végétariens.  Et pour les planifier plus facilement ma méthode est : un soir = 1 féculent + 1 légume.

Par exemple : le lundi pâtes/sauce aux légumes, le mardi risotto aux champignons, le mercredi tarinade, le jeudi pommes de terre/salade, le vendredi lentilles …

Cela permet de programmer facilement à l’avance et d’accommoder le féculent ou la légumineuse choisie avec ce qu’il y a dans le frigo !

Pour nos repas à base de lentilles, mis à part à la tomate ou au curry / coco, j’avais du mal à trouver d’autres façon de les cuisiner qui conviennent au palet délicat de mon Loulou.

J’ai testé un peu par hasard une recette de steak végétal -à base de lentilles-.

Lire la suite

Assiettes peintes

Peindre SON assiette

Il y a quelques semaines, j’ai retrouvé dans mon petit bazar atelier des pots de peinture pour céramique et j’ai donc proposé à mes loulous de peindre LEUR assiette …

Pourquoi LEUR assiette me direz-vous ? Et bien parce que mes petits bonshommes veulent toujours manger dans une assiette creuse (comme lorsqu’ils étaient petits), pas moyen de leur faire accepter le passage à l’assiette plate. Rien de bien grave et au fond cela m’importe peu mais je me suis dit qu’avec une assiette personnalisée par leurs soins, ils adoreraient manger dans une assiette plate -« de grand »-

Lire la suite

mask-1231843_960_720

Ma routine beauté naturelle

Dans un souci de simplification, de diminution des déchets, d’économie et de consommer mieux, je n’achète plus de produits cosmétiques industriels : on y trouve trop de produits douteux, ils coûtent une fortune pour des résultats souvent peu probants.

Depuis plusieurs mois, je fabrique donc mes produits de beauté sans pour autant jouer les apprenties chimistes : je me sers simplement de ce qu’il y a dans ma cuisine. Bien souvent d’ailleurs, c’est en cuisine que je prépare mes petites mixtures avant de les utiliser dans la salle de bain.

Je m’improvise donc, pour ce retour de vacances, bloggeuse-beauté.

Lire la suite

iced-tea-241504_960_720

Et si on se rafraichissait avec un thé glacé ?

Je me doutais bien que ce n’était pas sorcier à faire et pourtant –comme souvent quand c’est trop simple– je n’avais jamais essayé ! Il a suffit, la semaine dernière, qu’on me propose un Thé Glacé Li***on -en bouteille plastique- pour que l’appel du fait-maison et du zéro déchet reprenne le dessus et que je me dise « non de non, il faut que j’en fabrique« .

J’ai regardé mon étagère à thés droit dans les yeux pour choisir quels goûts pouvaient bien être agréables à déguster froids. Mon choix s’est porté pour « Le Thé du Quatre heure – Fraise-Rhubarbe » et un plus traditionnel « Thé vert à la menthe Bio » que j’ai souhaité aromatiser à la pêche.

Lire la suite

beach-910969_960_720

Le plaisir d’aller au travail quand mari et enfants sont en vacances

« Chéri et les enfants sont en vacances. Et moi, je travaille …« 

Dis comme ça, ça sonne plutôt comme une situation trop triste. Toujours est-il que cette semaine, il se trouve que mon mari et mes enfants sont tous les trois à la maison, en vacances, moi PAS.

Je ne peux pas profiter des -petites- grasses matinées, je ne lézarde pas sur un transat à l’heure de la sieste, je ne déguste pas de glaces à l’heure du goûter et mon occupation principale n’est pas de savoir si on va aller jouer ou aller se baigner 

Pauvre de moi, je me lève, je vais au travail et je m’installe face à mon ordinateur dans mon bureau déserté par mes collègues qui partent en juillet …

Mais … à bien y réfléchir, je vous assure que ma vie n’est pas si cruelle
voire même carrément douce en ce moment

Lire la suite

heart-762564_640.jpg

Quand la vie ne tient qu’à un choix de resto

Jeudi soir, nous avons profité d’une position privilégiée pour admirer le feu d’artifices. Un petit terrain privé, juste en face des remparts, séparé de la foule par la rivière, bref, un petit coin de paradis, un petit bonheur comme je les aime.
Nous nous sommes enroulés dans des plaids confortablement allongés dans des transats.

20160714_190108.jpg

Les yeux des enfants ont brillé en regardant les jolies lumières et les miens en les regardant, eux, émerveillés par ce ciel coloré.

20160714_230409.jpg

Nous sommes rentrés à la maison tranquillement, en marchant, entraînés par la musique du bal populaire.

Les enfants ont mis leurs pyjamas, ont brossés leurs dents et sont montés dans leurs lits. Nous avons lu une histoire -une petite car il était tard- . Un gros câlin plus tard,  ils dormaient déjà.

Lire la suite

bottle-1282705_640.jpg

Sans fessée : les enfants de demain

Hier soir, je suis rentrée du travail fatiguée. J’avais passé une journée horrible. J’ai récupéré les enfants à l’école et il y avait un monde fou sur le parking. J’étais énervée.
Nous sommes arrivés à la maison. Mon mari était là, tranquille sur le canapé. Je lui demande si il a passé une bonne journée. Absorbé par son journal, il ne me répond pas.
Ça a vraiment le don de m’énerver donc je file lui arracher des mains son bout de papier pour attirer son attention. « Non mais quand même  !! »

Le soir en mangeant, il continue de m’énerver et renverse son verre d’eau.
Je lui ai dit « ça suffit, c’est pas possible d’être aussi maladroit ». Il le fait exprès ou quoi ?

Un peu plus tard dans la soirée, j’ai dû ramasser ses affaires de sport qui traînaient alors que je lui ai demandé de le faire des centaines de fois.
J’ai vraiment eu l’impression qu’il faisait tout pour me provoquer.
Je lui ai mis une claque. Je n’ai pas eu le choix. Après tout, il faut bien qu’il comprenne à la fin.

Évidemment cette soirée est fausse et j’ai même eu du mal à imaginer ces scènes de vie mais voilà comment serait notre vie de couple si on appliquait certaines violences -dites- ordinaires faites aux enfants.

J’ai rédigé cet article après avoir lu et entendu hier certains commentaires faisant écho à la décision parlementaire de ce week-end d’interdire toute forme de violence envers les enfants.

Et vraiment, je ne comprends pas.

Lire la suite