Le matin d’école trop beau pour être vrai …

Ce matin était un matin particulièrement zen. Nous étions en avance (en avance !!!), les enfants s’étaient levés sans souci et avaient pris leur petit déjeuner rapidement. Ils étaient habillés, leurs dents brossées, chaussures au pied, cartables prêts et on n’avait même pas oublié le sac de piscine ! Pendant qu’ils jouaient tranquillement, j’ai même eu le temps de remettre en ordre la cuisine et le salon. Et lorsque je les ai appelés du bas de l’escalier, ils sont tout de suite descendus … Bref, incroyable début de journée.

On était tellement bien niveau timing que je demande à Valentin « Tu es sûr de vouloir garder ton pantalon ? Tu ne veux pas mettre un short ? ». Non, il veut garder son jean.

Pas de souci je vous dis.

On arrive sur le parking où on trouve une place pour se stationner. Entendez par là, une -vraie- place entre deux traits blancs et pas garé à l’arrache entre deux arbres. Je me dis d’ailleurs « ah mais c’est ça, quand on arrive à l’heure, il y a de la place » …

On s’installe sur le petit banc en attendant que la maîtresse ouvre la porte de la classe. Les deux meilleurs copains de Valentin arrivent et … sont en short.

C’est à cet instant précis que tout à basculé.
« Mais moi je voulais être en short. Je t’ai dit que je voulais mettre mon short ».
Vous noterez la mauvaise foi totalement assumée …

J’ai bien tenté quelques parades du style : « je t’ai demandé avant de partir et tu m’as dit que tu voulais garder ton jean » ou encore « on ne peut pas retourner à la maison se changer. On verra après l’école ». Rien à faire sa mauvaise foi n’a d’égal que sa tête de mule et il alterne pleurs et bouderies ….

Je vois ma douce matinée se consumer quand tout à coup, je constate que ce jean a déjà bien vécu si on se fit aux trous sur les genoux … Je regarde Mélanie, l’ATSEM et je lui demande :

« Vous avez des ciseaux ? »

Bien qu’un peu surprise -voire inquiète- elle me tend une superbe paire de ciseaux à papier.
Je propose à Valentin de lui fabriquer immédiatement un short en coupant son pantalon. Il est d’accord. Sous les regards amusés, inquiets, dubitatifs des autres parents qui -eux- déposent leurs enfants en culotte courte sans souci, je m’improvise donc styliste au milieu du couloir des maternelles.

Quelques coups de ciseaux plus tard, mon Valentin me regarde aussi surpris qu’amusé, touche ses petits mollets mis à nus et part tout sourire vers la classe rejoindre ses camarades …

Une douce matinée en somme …

Publicités

9 réflexions sur “Le matin d’école trop beau pour être vrai …

  1. ptis n herissons dit :

    PS pour info , on a eu la même discussion ce matin, il a enfilé le jean au lieu du short proposé…… mais nous, a avait vu personne à l’école en arrivant donc pas de regret….. les regrets ce sera pour ce soir je suppose

  2. clemlamandarine dit :

    Ca me fait penser à un épisode du même style, en plein club hippique. On est au cheval, il fait beau et chaud alors que bon, c’était pas franchement prévu. Petit Lutin meeeeeeeeeeeeeeeurt de chaleur, on est en Afrique ou quoi ?(son expression à lui). Il veut même s’arroser avec la douche prévue pour les chevaux !
    Là, je demande à mon amie Lili : « Tu me prêtes les ciseaux pour les crins de Papaye steplé ? » (Papaye, c’est la jument de Lili, on est toujours chez les chevaux). Et voilà que je découpe les manches du Tshirt Mr Guili. Petit Lutin est ravi, accepte de rendre leur douche aux chevaux, et la vie du Tshirt est prolongé de quelques mois, parce que de toute façon, il aurait été trop petit l’hiver prochain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s