Et ils s’entendent bien ? [fratrie et petits conflits]

Mes loulous ont 6 et 3 ans. Tout n’est pas toujours rose entre eux mais force est de constater que, globalement, oui ils s’entendent bien : ils jouent ensemble pendant de longues périodes et ils sont attentifs l’un à l’autre.

Avoir des enfants qui « s’entendent bien » me réjouit et me fait profondément plaisir. Pour le calme que cela apporte dans la maison, pour le bonheur de les entendre et de les voir évoluer ensemble, pour les souvenirs partagés entre eux et sans doute aussi un peu parce-que je n’ai moi même que peu de souvenirs de belle entente avec mon petit frère. Si aujourd’hui nous nous entendons très bien, nous nous sommes beaucoup chamaillés étant enfants …

Je ne sais pas si cette entente entre mes petits bonhommes sera permanente, si elle est liée à leur écart d’âge, au fait que ce soit deux garçons, à la façon dont nous nous comportons avec eux ou encore à la gestion des éventuels conflits …

Je ne vous livre pas ici des « recettes » mais un retour sur mon expérience à ce jour. Ces adaptations sont inspirées des préconisations de Adèle Faber et Elaine Mazlish dans « Frères et sœurs sans rivalité ».

  1. Je n’interviens pas systématiquement. Quand j’entends des cris, je n’accoure pas. J’attends en général qu’une plainte arrive jusqu’à moi …
    J’interviens parfois tout de même quand mon aîné « joue au papa » et se montre trop directif envers son petit frère. C’est une relation que je ne souhaite pas qu’ils instaurent entre eux et un rôle que je ne souhaite pas qu’il prenne.

     

  2. Quand le conflit est tel que mon intervention est sollicitée ou nécessaire, j’essaie de leur laisser la parole à chacun : je leur demande d’exprimer calmement -et sans crier- les reproches qu’ils ont l’un envers l’autre. Dans la mesure du possible, je les invite à essayer de trouver une solution face à ce problème (reconnu comme tel). Si aucune solution ou compromis n’émerge, je leur en suggère un …
    La solution est parfois de tout simplement arrêter de jouer ensemble car ils ne sont vraisemblablement pas sur la même longueur d’onde à ce moment là.

     

  3. Quand l’un deux vient me rapporter un fait de « violence » du type : « Maman, Louis il m’a tapé« . Je rappelle simplement la règle : « Ce n’est pas la bonne manière de dire qu’on n’est pas d’accord. On n’a pas le droit de taper. Il vaut mieux que vous jouiez chacun de votre côté le temps de retrouver votre calme ».
    Pour les cas particuliers des « jeux de bagarre », je dois souvent leur rappeler d’être attentifs : si l’un dit « arrête ou stop« , il faut savoir s’arrêter et respecter que l’autre ne veuille plus jouer à se chatouiller, se courir après ou s’arroser …

     

  4. Enfin, je pars du principe et respecte le fait que ce sont deux petits garçons différents avec des caractères distincts, des besoins qui leur sont propres et des règles qui parfois peuvent être différentes car liées à leur âge (temps autorisé devant les écrans, sieste ..). Je prend soin, bien sur d’expliquer ces différences.

L’illustration qui me parle est celle-ci :

Cette image montre bien qu’il ne sert à rien de donner la même chose à chaque enfant mais de plutôt leur donner ce dont ils ont besoin.

Aujourd’hui, mon grand Louis est responsable et sait jouer son rôle de grand frère quand cela est nécessaire. Mon petit Valentin a confiance en son grand frère, il apprend beaucoup de lui. Ils expriment des goûts et jeux communs qui émanent souvent du grand frère mais je suis très heureuse de voir aussi mon petit loup exprimer ses goûts, ses idées et ses envies propres.

Leur relation est aujourd’hui équilibrée et harmonieuse. Ils ont réussi à trouver leur place.

Et chez vous ? Ils s’entendent bien vos enfants ? Comment gérez-vous les petites chamailleries ou les grosses disputes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s